Le Nouvel An au Japon : L'histoire et la symbolique de l'Osechi Ryori

Le Nouvel An au Japon : L'histoire et la symbolique de l'Osechi Ryori

De nombreuses cultures proposent d'incroyables plats pour le Nouvel An, et le Japon n'est pas différent !

En effet, le Japon a des traditions étonnantes et un symbolisme riche quand il s'agit de plats pour la cérémonie du Nouvel An, qui est après tout, la fête la plus importante au Japon. Ces plats spéciaux, qui sont des offrandes aux divinités, sont appelés Osechi Ryori et sont porteurs de vœux de santé et de bonheur pour l'année suivante. 

Chez Bento&co, nous aimons particulièrement cette tradition car un magnifique type de boîte à bento à plusieurs étages, appelé Jyubako, joue un rôle central dans ce repas.  La nourriture est servie dans ces boîtes empilables, pour représenter les couches de chance et de bénédiction qui s'empilent ! Ces boîtes sont généralement carrées, mais il y en a aussi qui ont des formes uniques, comme notre Bento pique-nique fleurs de cerisier | rouge.


L'histoire de l'Osechi Ryori

On dit que la tradition de l'Osechi Ryori trouve son origine dans la période Yayoi (300 av. J.-C. - 250 ap. J.-C.), lorsque des mets spéciaux étaient offerts aux divinités lors des fêtes des récoltes. Ces plats spéciaux étaient à l'origine appréciés par les membres de la cour, mais à l'époque Edo, de plus en plus de gens du peuple ont commencé à apprécier l'Osechi Ryori.

Aujourd'hui, au Japon, à l'approche du 1er janvier, de nombreux Japonais commencent à préparer les nombreux plats de l'Osechi Ryori, ou les commandent dans leur restaurant local préféré, en ligne, ou même dans des magasins de proximité comme 7-11 !

Comme ces plats variés ont une très longues histoire, ils sont nés avant l'époque de la réfrigération et étaient à l'origine préparés avec des assaisonnements forts pour éviter qu'ils ne se détériorent à température ambiante. Pour cette raison, de nombreux Japonais aiment ou n'aiment pas certains plats de l'Osechi ryori, et certains enfants n'aiment pas l'Osechi ryori à cause de ses arômes forts. Ce sur quoi tout le monde est d'accord, c'est la beauté de ces aliments aux couleurs vives servis dans un jyubako à plusieurs étages.

De nos jours, la plupart des ménages utilisent un Jyubako à deux ou trois étages, mais traditionnellement, on utilise une boîte laquée à cinq étages. L'étage supérieur ou inférieur (selon la région) est laissé vide pour recevoir les bénédictions des dieux. De plus, il est décoré avec des feuilles et des baies très festives de la plante "Nanten", également connue sous le nom de bambou céleste, ou Nandina domestica. Un homonyme de "nan" est "difficulté" et un homonyme de "dix" est "tour/changement".  Ainsi, les feuilles symbolisent le désir de surmonter les difficultés de la nouvelle année et de faire preuve de résilience. 

Quant aux autres niveaux, l'un est réservé au kai no sachi ou "trésor de l'océan", contenant une variété de plats à base de fruits de mer et d'algues comestibles. Un autre étage est réservé au yama no sachi ou "trésor de la montagne", plus précisément aux légumes et à la viande mijotés.

 

Le symbolisme des plats Osechi Ryori

Examinons de plus près le symbolisme de certains plats traditionnels de l'Osechi Ryori.

Le date maki en bas à droite, avec le kouhaku namasu à côté. Le Kuri Kinton est à côté des crevettes. 

Kuromame
Les kuromame sont des haricots noirs sucrés mijotés, qui sont souvent habillés de feuilles d'or. Le mot mame en japonais signifie consciencieux/diligent. Ce haricot symbolise donc le désir de vivre et de travailler avec vigueur et productivité. Au Japon, le noir est traditionnellement connu pour être une couleur qui éloigne le mal, et c'est pour cette raison que des haricots noirs sont utilisés.

Datemaki
Le Datemaki est une omelette sucrée mélangée à de la pâte de poisson et roulée. Elle ressemble à un parchemin et symbolise donc la connaissance et l'espoir d'acquérir sagesse et perspicacité.
Et on a tout ce qu'il vous faut pour faire des tamagoyaki ici si vous voulez :)

Kuri Kinton
Les Kuri Kinto sont des patates douces qui ont été écrasées et mélangées à des châtaignes sucrées. La couleur dorée de ce plat symbolise la richesse et l'abondance.

Kouhaku Namasu
Il s'agit d'un plat à base de légumes composé de radis et de carottes marinés en julienne. Kouhaku fait référence à la combinaison de couleurs de bon augure que sont le rouge et le blanc, le rouge représentant une amulette et le blanc symbolisant la pureté. On dit également que le blanc symbolise les hommes et le rouge les femmes et que cette combinaison représente la force vitale.

Crevettes mijotées
On dit que le corps courbé de la crevette ressemble au dos courbé d'une personne âgée, ainsi que ses antennes qui représentent des moustaches - la crevette représente donc la longévité !

Savourer les mets japonais du Nouvel An à la maison

Vous souhaitez recréer certains de ces plats ? Nos amis du site Cooking with Dog et Just One Cookbook proposent une excellente collection de recettes. Pour des plats du Nouvel An plus simples, vous pouvez également essayer de préparer des mochi, ou des soba qui sont traditionnellement consommés le soir du Nouvel An. Ce type de soba est appelé "toshikoshi soba" et le manger au moment où l'année passe à la nouvelle est une façon de souhaiter une transition en douceur vers la nouvelle année, et de vous assurer une longue vie !

Si vous en avez l'occasion, nous vous encourageons à essayer l'Osechi Ryori, dont l'histoire remonte à plus de mille ans et qui joue un rôle important dans la culture japonaise. Nous sommes sûrs que vous trouverez quelque chose qui plaira à vos papilles et dont vous pourrez apprécier le symbolisme.

En plus d'être utilisés lors des célébrations du Nouvel An, les ojyubako sont utilisés lors des pique-niques. Ils peuvent être utilisés pour recevoir toute l'année, pour servir des entrées ou des desserts, ou simplement présenter vos repas d'une très belle manière. C'est pourquoi nous aimons leur versatilité ! Découvrez notre collection complète ici.

Vous voulez voir l'Osechi Ryori être préparé et magnifiquement placé dans un Jyubako ? Regardez la vidéo que nous avons réalisée en collaboration avec un chef de Kyoto, M. Yamada. Dans une version moderne de l'Osechi ryori, M. Yamada a combiné des aliments classiques de l'Osechi comme le Kuromame, le Kouhaku Namasu et le Datemaki avec des aliments plus occidentaux comme le fromage et le saumon fumé ! 



Découvrez également la Vidéo de Yatai, une super vidéo qui vous explique comment préparer certaines recettes de l'Osechi !

Retour au blog

2 commentaires

Joyeux Noël à tous !

Bernadette Duparque

J’adore vos blogs.
Toujours ravi d’apprendre plus 🙇‍♀️
Un très joyeux Noël à vous tous et prenez soin de vous.

Leene

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.